Mardi 13 mars 2012 2 13 /03 /Mars /2012 11:26

Toutes ces tenues sont qualifiées de "hijab"

 

         En ce qui concerne le sens religieux, le mot "hijab" est utilisé cinq fois dans le Coran. Dans aucun cas il ne fait référence au vêtement féminin, pour lequel deux formules sont utilisées "khoumour" et "jalâbîb"

         Le mot voile veut dire "rideau", il est devenu le symbole d'une séparation entre la femme et l'homme (coutume sociale). En revanche, le mot "hijab" n'a le sens de "rideau" que pour désigner l'isolement des épouses de Mohammed (Le prophète Mahomet) : 

--"Et si vous leur demandez (aux femmes du prophète) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau, c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs".

         Cette séparation, d'abord réservée aux femmes de Mohammed, se serait ensuite postérieurement et empiriquement étendue aux femmes musulmanes en général (mimétisme coutumier).

         Le terme "voile" en français, celui que l’on porte sur la tête est abordé (indirectement) deux fois dans le Coran.

         Dans la sourate XXXIII, verset 59 :  

--" Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de resserrer sur elles leurs voiles, c'est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées. Dieu est celui qui pardonne, il est miséricordieux " -  (traduction  Denise Masson)

         Le mot traduit par "voile" ici et dans beaucoup de traductions est le mot arabe jalabibihenna, de jalâbib qui est le féminin pluriel de jilbab (la djellaba  maghrébine ou la galabeyya égyptienne) qui signifie donc "robe", "habit", "châle" ou "mante". Ce verset coranique constituerait donc davantage un appel à la bienséance et à la préservation sociale qu'une injonction vestimentaire spécifique.

Dans la sourate XXIV, versets 30,31 :

--" Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, parfaitement connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines, et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs  [..........] " - (traduction Muhammad Hamidullah)

         Le mot traduit par "voile" ici est le mot arabe " khimar" qui signifie "mante" ou "mantille". Quant au terme rendu ici par "poitrines", il s'agit du terme arabe "juyub", que d'autres traducteurs ont rendu par échancrure, gorges, seins, ou encore décolletés.Le terme "juyub" est utilisé par le Coran au singulier jayb (qui veut dire corsage, chemisier ou blouse) à propos de Moïse (27, 12 & 28, 32) dans le sens de l'ouverture de la chemise.

 

Nota : Chronologiquement, la sourate XXXIII précède la sourate XXIV.

 

C'est le travers, humain, des mystiques pour faire dire aux écritures ce qu'ils ont envie d'entendre.

 

Ce n'est pas exceptionnel, les interprétations sur la Bible ont l'handicape supplémentaires d'avoir traversé 6 langues contrairement à l'Arabe qui reste le même !

C'est  aussi ce qui rend complètement aléatoire les références à nos "philosophes" antiques tels que Socrate, Sénèque, Aristote, Cicéron etc.

 

 

Par OUPAS
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Créer un Blog

Présentation

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés